LACCENT GRAVE ET LACCENT AIGU, POEMES 1976-1983. Formeries, Comme ceci comme cela, Les tours de Trébizonde.pdf

LACCENT GRAVE ET LACCENT AIGU, POEMES 1976-1983. Formeries, Comme ceci comme cela, Les tours de Trébizonde

Mon théâtre secret Le lieu où je me retire à part moi (quand je mabsente en société et quon me cherche, je suis là) est un théâtre en plein vent peuplé dune multitude, doù sortent, comme lécume au bout des vagues, le murmure entrecoupé de la parole, les cris, les rires, les remous, les tempêtes, le contrecoup des secousses planétaires et les splendeurs irritées de la musique. Ce théâtre, que je parcours secrètement depuis mes plus jeunes années sans en atteindre les frontières, a deux faces inséparables mais opposées, bref un endroit et un envers, pareils à ceux dune médaille ou dun miroir. De ce côté-ci, voyez comme il imite, à la perfection, linébranlable majesté des monuments : il semble que je puisse compter toutes les pierres, caresser de mes mains le glacis du marbre, les fractures des colonnes, la porosité du travertin... Mais, attendez : si je fais le tour du décor (quelques pas me suffisent), alors, de lautre côté de ces apparences pesantes, de ces voûtes et de ces murailles, mon regard tout à coup naperçoit plus que des structures fragiles, des bâtis provisoires et partout, dans les courants dair et la pénombre poussiéreuse, auprès des câbles électriques entrelacés et des planches mal jointes, la toile rude et pauvre, clouée sur des châssis légers. Telle est la loi de mon théâtre : à lendroit, les villes et les paysages, la terre et le ciel, tout est peint, simulé à merveille. A lenvers, lartisan de ce monde illusoire est soudain démasqué, car son ouvre, si ingénieuse soit-elle, révèle, par transparence, la misère des matériaux qui lui ont servi à édifier ses innombrables trompe-loeil . (Souvent je lai vu qui gémissait, le pinceau à la main, mêlant ses larmes à des couleurs joyeuses.) Pourtant, bien que je sois dans la confidence, je ne saurais dire où est le Vrai, car lenvers et lendroit sont tous deux les enfants du réel, énigme qui me cerne de toutes parts pour menchanter et pour me perdre.

TÉLÉCHARGER

LIRE EN LIGNE

TAILLE DU FICHIER 8.53 MB
ISBN 9782070323616
AUTEUR Jean Tardieu
FICHIER LACCENT GRAVE ET LACCENT AIGU, POEMES 1976-1983. Formeries, Comme ceci comme cela, Les tours de Trébizonde.pdf
DATE 05/04/2020

L'accent Grave Et L'accent Aigu, Poemes 1976-1983 - Formeries, Comme Ceci Comme Cela, Les Tours De Trébizonde. jean tardieu / Livres Théâtre Théâtre pièces | Nouveauté Prix littéraire Collection: Poésie ; Collection Format: Poche ; Format Nombre de pages. 3,45 € Très bon état. Neuf dès 10,30 € 2 avis. Vendez le vôtre. L'accent Grave Et L'accent Aigu, Poemes 1976-1983 L'Accent grave et l'accent aigu : poèmes 1976-1983 ...